• (Autres Pays)
  • |
  • Réseau concessionnaires
/ / / / Chronologie

Chronologie

L'histoire de John Deere, forgeron et inventeur, est étroitement liée à celle du développement du Midwest des États-Unis, région que les pionniers du 19e siècle considéraient comme la terre promise. Depuis 1837, l'histoire de la société John Deere est l'histoire de personnes, de lieux et de produits qui reflètent nos valeurs fondamentales : intégrité, qualité, engagement et innovation.

1837 à 1869

1837 John Deere fabrique une charrue à versoir en acier poli dans sa forge de Grand Detour, Illinois, et permet enfin aux pionniers de pouvoir creuser des sillons nets dans le sol lourd et riche du Midwest.

1838 John Deere le forgeron devient John Deere le fabricant. Il se souviendra plus tard avoir fabriqué 10 charrues en 1839, 75 en 1841 et 100 en 1842.

1843 Deere et Leonard Andrus deviennent "co-partenaires dans l'art et le commerce de charrues, d'accessoires et autres produits associés…"

1848 La florissante entreprise de charrues s'installe à Moline, Illinois, à 120 km au Sud-Est de Grand Detour. Moline présente des avantages en termes d'énergie hydraulique et de transport. Deere se trouve un nouveau partenaire, Robert N. Tate, qui s'installe lui aussi à Moline et pose la dernière pierre de leur forge à trois étages le 28 juillet.

1850 L'entreprise prend le nom de Deere, Tate & Gould.

1852 Deere rachète ses partenaires. Pendant les 16 années qui suivent, la société va s'appeler successivement John Deere, John Deere & Company, Deere & Company et Moline Plow Manufactory.

1853 Âgé de 16 ans seulement, Charles, le seul fils encore vivant de John Deere, rejoint l'entreprise familiale en tant que comptable, juste après avoir été diplômé d'une école de commerce de Chicago.

1858 L'entreprise est prise dans la tourmente financière qui secoue les États-Unis. Pour éviter la faillite, l'entreprise doit procéder à des changements de gestion radicaux. John Deere reste Président, mais la direction passe dans les mains de Charles Deere, alors âgé de 21 ans. Il dirigera la société pendant 49 ans.

1861 Début de la Guerre de Sécession. C'est une période faste pour les agriculteurs du Midwest et leurs fournisseurs. En effet, les énormes besoins de l'armée, associés à de mauvaises récoltes en Europe, font grimper les prix des récoltes. La Guerre de Sécession marque une période de développement à grande échelle des exploitations agricoles du Midwest. Les machines agricoles s'améliorent, permettant aux petits exploitants de s'agrandir.

1864 John Deere obtient le premier véritable brevet de la société, pour des moules utilisés pour le moulage des charrues en acier. Un autre suit quelques mois après et un troisième l'année suivante.

1868 Après 31 ans d'existence, que ce soit avec des partenaires associés ou en son nom propre, la société prend le nom représentatif de Deere & Company. Au nombre de quatre la première année, les porteurs de parts sont six dès l'année suivante. Charles et John Deere contrôlent 65 % des parts.

1869 Charles Deere et Alvah Mansur créent leur première filiale, Deere, Mansur & Co., à Kansas City. Distributeur semi-indépendant de produits Deere dans un secteur géographique donné, c'est le précurseur des succursales de vente des équipements industriels et agricoles et des zones de vente actuelles.

1870 à 1899

1873 La Panique de 1873, déclenchée par la faillite d'une banque de New York, annonce la crise des années 1870. John Deere est élu Maire de Moline et dirige la ville pendant 2 ans.

1875 Gilpin Moore conçoit la charrue à siège Gilpin. Ce modèle, qui sort le fermier de la terre pour l'asseoir sur un siège, est l'un des plus gros succès du 19ème siècle pour la société.

1876 Devant la baisse des opportunités commerciales et l'accumulation des dettes irrécouvrables, la société décide de baisser les salaires de 10 %. Après une courte grève, les ouvriers acceptent cette décision et retournent au travail. Le logo représentant un "cerf bondissant" est déposé.

1877 La société Deere & Mansur Company, spécialisée dans la fabrication de planteuses à maïs, est créée à Moline. Tout d'abord indépendante de la filiale du même nom de Kansas City, elle intègre Deere & Company en 1909.

1878 La charrue à siège Gilpin bat plus de 50 autres charrues au cours d'un essai sur le terrain lors de l'Exposition Universelle de Paris, et remporte le Premier prix, un vase de Sèvres d'une valeur de 1 000 francs. L'année suivante, les ventes de ce modèle grimpent à 5 198 unités, pour atteindre 7 824 en 1883.

1880 Les remorques font leur apparition dans la gamme de produits, bientôt suivies par les chariots. À la fin du siècle, les catalogues de la société proposent à la fois les remorques Old Hickory, New Moline et Mitchell, et les chariots Derby, Red Star, White Elephant, Victoria, Goldsmith et Sterling.

1882 Les planteuses à maïs Deere & Mansur Company, utilisant un nouveau mécanisme de plantation rotatif, génèrent un bénéfice de 48 000 dollars.

1883 Les cinq produits les plus vendus entre 1879 et 1883 sont les charrues à mancherons, les charrues à siège Gilpin, les cultivateurs, les charrues butteuses et les herses. Les charrues à mancherons représentent à elles seules plus de la moitié des modèles vendus (224 062).

1886 John Deere s'éteint à Moline à l'âge de 82 ans.

1888 Les tracteurs à vapeur font leur apparition dans les fermes américaines au cours des années 1880. Deere fabrique alors des charrues multi-socs pouvant être tirées par les tracteurs, mais ne fabrique pas encore de tracteurs. L'"Âge de la vapeur" va durer près de 30 ans, jusqu'à ce que les "géants toussants et rugissants" soient remplacés par le tracteur diesel.

1890 Les Conseil d'administration de Deere préconise la vente de la société. Un consortium britannique et plusieurs autres prétendants sont intéressés, mais la transaction échoue et la société reste indépendante. Le Sherman Antitrust Act, une loi anti-monopole, est voté. Il rend entre autre illégal l'entente sur les prix entre les sociétés.

1892 La fille de Charles Deere, Katherine, épouse William Butterworth, qui succèdera à Charles au poste de PDG de la société. La fille de Charles, Anna, épouse William D. Wiman. Leur fils, Charles Deere Wiman, succèdera à Butterworth.

1893 La "Panique de 1893", déclenchée par le krach de la bourse de New York, annonce la plus grosse crise du 19ème siècle.

1894 La folie de la bicyclette touche les États-Unis. Les catalogues de la société proposent alors les modèles de bicyclettes Deere Leader, Deere Roadster et Moline Special. Cet engouement finira par se tarir quelques années plus tard. (Dans les années 70, la société recommencera quelques temps à produire des vélos.)

1895 Le magazine "Furrow" (Sillon) fait son apparition. Il deviendra vite l'un des magazines agricole les plus lus dans le monde.

1900 à 1929

1903 George Mixter, contremaître général d'une usine de charrues, convainc la société de mettre en place des contrôles approfondis de la qualité de l'air dans la salle de meulage.

1907 Mort de Charles Deere. William Butterworth, son gendre, devient PDG. La société met en place un système de retraite non contributif pour tous les employés de plus de 65 ans prenant leur retraite après 20 ans ou plus passés au service de la société.

1910 Les dirigeants lancent une réorganisation majeure de la société. Elle a pour but de former une entité consolidée mieux contrôlée par le Conseil d'administration de Deere & Company. Ce plan unifie les usines et les filiales, anticipe les acquisitions et centralise la planification comptable et financière.

1911 Pour la première fois, la société émet 400 000 actions privilégiées. Ces actions sont cotées à la Bourse de New York l'année suivante.

1912 La société Deere & Company moderne prend forme. Elle est composée de 11 entités de fabrication aux États-Unis et une au Canada, et de 25 organisations commerciales (20 aux États-Unis en comptant le service export, et 5 au Canada). La société exploite en outre une scierie et 41 731 acres de bois dans l'Arkansas et en Louisiane. Construction de l'usine de moissonneuses d'East Moline.

1918 Deere achète le fabricant de tracteurs Waterloo Boy. Le tracteur devient le produit de base de la société. Alors que 5 634 tracteurs Waterloo Boys sont vendus cette année-là, la société Ford Motor vend quant à elle 34 167 tracteurs Fordson. Fin de la 1ère Guerre mondiale. Des 1 611 employés de Deere incorporés, 37 sont morts.

1919 La contestation ouvrière s'étend dans tout le pays. Une grève de trois mois pour la reconnaissance des syndicats paralyse l'usine de Waterloo, et constitue alors la plus grave crise ouvrière de l'histoire de Deere. La grève s'achève sans que les ouvriers n'obtiennent gain de cause.

1920 L'économie vacille. Les faillites des exploitations agricoles se multiplient et marquent la fin de l'"Âge d'or" de l'agriculture. De grands noms comme General Motors se retirent du marché des tracteurs. La FTC (Commission fédérale du commerce) accuse les fabricants d'équipements d'entente illicite sur les prix.

1921 La crise dure. Les licenciements se multiplient. Les ventes des tracteurs Waterloo Boy s'effondrent passant à 79 unités vendues contre 5 045 l'année précédente. Les salaires des ouvriers encore présents sont réduits d'au moins 10 %.

1923 Deere lance le Modèle D. C'est un succès immédiat. Ce modèle à deux cylindres fabriqué dans l'usine de Waterloo est le premier tracteur à porter le nom de John Deere. Il restera au catalogue de la société pendant 30 ans.

1925 La conception du tracteur "GP" (pour General Purpose, usage général) commence, et constitue la réponse de Deere au Farmall d'IH.

1926 Les excédents agricoles commencent à poser problème.

1927 La société produit une moissonneuse-batteuse, la John Deere N° 2. Un an plus tard, le catalogue vante les mérites de la moissonneuse-batteuse N° 1, une machine plus petite qui sera particulièrement appréciée. En 1929, les modèles N° 1 et N° 2 sont remplacés par de nouvelles versions plus légères.

1928 William Butterworth est élu Président de la Chambre de commerce américaine. La direction principale de la société passe dans les mains de Charles Deere Wiman.

1929 Le "GP" Wide-Tread, un tracteur de cultures en ligne, fait son entrée sur le marché. C'est le premier tracteur Deere doté d'un avant de type tricycle lui permettant de passer entre deux rangs de culture et d'un essieu arrière suffisamment large pour enjamber deux rangs.

1930 à 1959

1930 Seules sept sociétés spécialisées dans les équipements agricoles restent présentes sur le marché : John Deere, IH, Case, Oliver, Allis-Chalmers, Minneapolis-Moline et Massey-Harris. Deere et IH dominent ce marché dans la plupart des secteurs.


1932 La crise de 1929 continue à faire des ravages, entraînant des licenciements massifs, une baisse des salaires et des retraites, la réduction des heures de travail et la suppression temporaire des congés pays. Un régime d'épargne des années 1920, le "Thrift Plan", permet d'alléger le fardeau de certains employés. John Deere poursuit son programme d'assurance de groupe pour les sans emplois, baisse les loyers des logements fournis par la société et lance des projets d'emplois aidés.


1933 L'activité est au point mort. Les ventes plongent à 8,7 millions de dollars. Bien qu'elle perde de l'argent, la société décide de soutenir les agriculteurs débiteurs aussi longtemps que possible, renforçant ainsi la fidélité des acteurs du secteur.


1934 Malgré la crise, la société met l'accent sur le développement des produits. Le tracteur Modèle A entre en production. Une version similaire mais plus petite, le Modèle B, suit en 1935. Ils deviennent vite les tracteurs les plus vendus de toute l'histoire de la société, et resteront dans le catalogue jusqu'en 1952.

1935 John Deere, leader du marché des tracteurs à roues et Caterpillar, leader de celui des tracteurs à chenilles, unissent leurs forces et se mettent à vendre les produits de l'autre, notamment en Californie. Fort au début, ce lien se distend avec le temps, pour se rompre au milieu des années 60.

1938 Le dessinateur industriel Henry Dreyfuss, en association avec les ingénieurs de Deere, conçoit l'ébauche des tracteurs "A" et "B". À partir de cette date, en plus des qualités techniques, l'esthétisme deviendra la marque de fabrique des produits John Deere.

1939 Début le la 2nde Guerre mondiale. Le tracteur Modèle L, fabriqué sur le site de Wagon à Moline de 1936 à 1946 et dessiné par Henry Dreyfuss, rencontre un large succès et dope les ventes de la société.

1940 La mécanisation est en marche. Les exploitations agricoles américaines s'agrandissent tandis que la main d'œuvre nécessaire diminue. À la fin de la décennie, ce sont près de 1,6 million de tracteurs agricoles qui sont utilisés, soit pratiquement deux fois plus qu'en 1930.

1942 Charles Deere Wiman est nommé Colonel de l'Armée américaine. Burton Peek assure l'intérim comme Président de la société. Avant de reprendre son poste chez Deere en 1944, Wiman dirigera quelques temps la Farm Machinery and Equipment Division (Division des équipements et des machines agricoles) au sein du Bureau de la production de guerre (War Production Board).

1943 Pendant la guerre, Deere fabrique des tracteurs militaires, des munitions, des pièces d'avion et des unités de blanchisserie mobiles.

1945 Dans les usines de John Deere, la tradition paternaliste de la société est mise à mal par l'apparition des syndicats. Les négociations collectives sur les salaires et les conditions de travail viennent remplacer 105 années de tradition de négociations au cas par cas.

1947 La nouvelle usine de Dubuque de John Deere lance la production du tracteur Modèle M. Deux ans plus tard, équipé d'un train roulant à chenilles, le M est disponible en tant qu'engin à chenilles, appelé "MC." La Worldwide Construction Equipment Division (Division mondiale des équipements de construction) est lancée. Équipé d'une lame à l'avant, le Modèle MC devient un bulldozer.

1948 L'usine Deere de Des Moines transforme les épées en soc. Cette ancienne usine de munitions rachetée à l'État devient une usine produisant des récolteuses de coton et des instruments de travail du sol. Elle produit également quelques charrues.

1949 La première machine Deere à fonctionner au diesel, le tracteur Modèle R entre en production.

1953 Le Modèle 70 est présenté comme le plus grand tracteur de cultures en ligne jamais commercialisé. D'abord disponible avec un moteur diesel, tous carburants ou GPL, il devient vite le premier tracteur de cultures en ligne diesel.

1955 William A. Hewitt est élu Président puis PDG après la mort de Charles Deere Wiman, son beau-père. Il dirigera la société pendant les 27 années qui suivront, et sera le dernier descendant de la famille Deere à le faire.

1956 La société s'engage sur la voie du développement international. La société décide de construire une usine de montage de petits tracteurs au Mexique et fait l'acquisition de la majorité des parts d'un fabricant allemand de tracteurs et de moissonneuses-batteuses présent également sur le marché espagnol. C'est ensuite vers la France, l'Argentine et l'Afrique du Sud que se tourne la société.

1958 La John Deere Credit Company, organisme de financement des équipements John Deere, démarre son activité.

1959 La société lance le 8010, un géant diesel de 10 tonnes développant 215 chevaux. Il s'agit là du plus gros tracteur jamais fabriqué. Il sera vendu à quelques exemplaires seulement. Le premier ministre soviétique Khrouchtchev visite l'usine de Des Moines.

1960 à 1989

1961 La construction de la nouvelle usine de production de tracteurs et d'équipements s'achève à Rosario, en Argentine. À Saran, près d'Orléans, France, commence la construction d'une nouvelle usine de moteurs. À Moline, c'est le chantier du Centre administratif de Deere & Company qui démarre.


1962 John Deere fête son 125ème anniversaire. La construction d'un Centre d'ingénierie produit démarre à Dubuque, dans l'Iowa. La société acquiert une participation majoritaire dans la société South African Cultivators, spécialisée dans la fabrication d'équipements agricoles près de Johannesburg.


1963 John Deere dépasse IH et devient le plus grand fabricant et revendeur de tracteurs et d'équipements agricoles et industriels de la planète. La société se lance sur le marché des biens de consommation, et décide de vendre des tracteurs de jardin mais aussi des équipements comme des tondeuses et des souffleuses à neige.


1964 Ouverture du Centre administratif de Deere & Company. Dessiné par Eero Saarinen, il remporte plusieurs prix d'architecture. Les objectifs de la société et les principes fondateurs de sa politique et de ses procédures sont explicités dans les "Green Bulletins", les bulletins d'informations de John Deere.

1966 Une année record. Les ventes totales dépassent le milliard de dollars pour la première fois. Les bénéfices atteignent 78,7 millions de dollars. Les ventes d'équipements agricoles affichent des chiffres record pour la 4ème année consécutive. Les ventes d'équipements industriels connaissent la plus forte augmentation d'une année sur l'autre de l'histoire de la société. Les ventes d'équipements pour jardins et gazon augmentent de 76 %. Le nombre d'employés de la société dans le monde atteint lui aussi un record.

1967 La 1ère succursale commerciale dédiée aux équipements industriels ouvre à Baltimore.

1969 Le niveau général des ventes stagne, notamment en raison d'un repli des ventes d'équipements agricoles. Les opérations à l'étranger se développent mais ne génère pas encore de profits. Création du John Deere Insurance Group (Groupe d'assurances John Deere).

1970 Pour mieux refléter sa diversification croissante, Deere réorganise sa structure de gestion. Trois divisions opérationnelles sont mises en place : Farm Equipment and Consumer Products (Produits de consommation et équipements agricoles), pour les États-Unis et le Canada ; Farm Equipment and Consumer Products (Produits de consommation et équipements agricoles), pour l'étranger ; et Industrial Equipment (Équipement industriel), avec des responsabilités mondiales.

1971 "Nothing Runs Like a Deere" (Rien ne marche mieux qu'un Deere) devient le slogan incontournable des motos-neige, le nouveau produit de l'usine de Horicon de John Deere. Ce slogan durera plus longtemps que la gamme des motos-neige, qui sera vendue en 1984.

1972 Quatre modèles de tracteurs "Génération II" dotés d'une cabine insonorisée pour le chauffeur sont mis sur le marché. Les ventes d'équipements agricoles dépassent le milliard de dollars.

1974 La demande inégalée en produits John Deere, et en particulier en équipements agricoles, continue, mais la capacité de production de la société ne peut pas suivre. L'inflation fait exploser les coûts. La société lance le plus grand programme d'expansion de son histoire. En 1979, la société va dépenser plus d'un milliard de dollars pour se doter de nouvelles installations.

1975 L'usine John Deere de Davenport, située à Davenport, dans l'Iowa, sort de terre pour fabriquer des composants d'équipements industriels.

1977 Un accord avec le fabricant japonais Yanmar autorise la vente de ses petits tracteurs sous le nom de John Deere. Un nouveau Centre d'ingénierie produit est créé à Waterloo.

1979 Le nombre d'employés de la société atteint son plus haut niveau avec 65 392 personnes. Les ventes s'élèvent à 5 milliards de dollars, les bénéfices à 310 millions, ce qui constitue deux records absolus.

1980 Mise sur le marché d'une récolteuse de coton 4 rangs, une première. Les tests sur le terrain montrent que cette machine permet d'augmenter la productivité d'un chauffeur de 85 à 95 %.

1981 L'usine de tracteurs John Deere à Waterloo devient pleinement opérationnelle. Elle remporte un prix d'excellence en matière d'intégration de l'informatique dans la production.

1982 Robert A. Hanson succède à William A. Hewitt, qui part à la retraite, au poste de Président du Conseil d'administration .

1983 La grave récession qui suit l'inflation rampante des années 70 empêche les agriculteurs et les constructeurs d'investir dans de nouveaux équipements. Ce climat difficile perdurera tout au long de la décennie.

1985 John Deere Health Care, Inc. est créé. Sa filiale, Heritage National Healthplan, devient le fournisseur de soins de santé de plus de 700 employés et de plus de 400 000 personnes dans 5 états.

1986 Aux États-Unis, une grève de 163 jours entrave considérablement la production. À la fin de l'année, la société emploie quelques 37 481 personnes, soit 43 % de moins qu'en 1979, où la masse salariale s'élevait à 65 392 personnes. Jusqu'à la fin du siècle, ce chiffre restera inférieur à 40 000.

1987 Deere célèbre son 150ème anniversaire. La poursuite de la baisse des revenus agricoles et des ventes de Deere conduit à des pertes nettes de 99 millions de dollars.

1988 L'économie redémarre après six années de récession au cours desquelles les agriculteurs, les concessionnaires et les fournisseurs d'équipements les plus fragiles ont dû mettre la clé sous la porte. Les ventes de Deere & Company remontent de 30 % par rapport à 1987. Les bénéfices, après 2 années de pertes, dépassent 315 millions de dollars, un record. John Deere forme une co-entreprise avec le japonais Hitachi pour assembler des pelleteuses aux États-Unis.

1989 Acquisition de Funk Manufacturing Company, un fabricant de composants de transmission.

1990 à nos jours

1990 Hans W. Becherer, Président depuis 1987 et PDG depuis 1989, est élu Président du Conseil d'administration suite au départ à la retraite de Robert Hanson.


1991 La division des équipements d'entretien du gazon et du sol aux États-Unis et au Canada devient une division indépendante. Depuis 1970, elle faisait partie de la division des équipements agricoles. La société fait l'acquisition de SABO, un fabricant européen de tondeuses à gazon.


1992 Lancement d'un programme d'incitation à l'installation de structures de protection anti-retournement et de ceintures de sécurité sur les tracteurs les plus anciens. En 1966, John Deere met sur le marché les premiers dispositifs de protection anti-retournement pour tracteurs agricoles, et cédera ensuite son brevet gratuitement à tous les acteurs du marché. La société met en place pour la première fois huit divisions stratégiques.


1993 Les nouveaux tracteurs des séries 5000, 6000 et 7000 trustent les parts de marché en Amérique du Nord et en Europe. En Allemagne, parmi les 20 fabricants classés, Deere passe de la 3ème à la 1ère place des ventes de tracteurs. Les ventes en équipements pour jardins et gazon atteignent pour la première fois le milliard de dollars.


1995 Selon le Rapport annuel, les remarquables performances de Deere "montrent que Deere & Company est devenue en tous points une nouvelle société." Parmi les arguments cités : leadership technologique, priorité donnée à la qualité mais aussi amélioration de la structure des coûts et de la gestion des actifs.

1997 Les ventes à l'étranger atteignent 3 milliards de dollars, soit plus que les ventes totales de la société avant le milieu des années 70. La société obtient une participation dans une entreprise chinoise de moissonneuses-batteuses. Le musée John Deere Pavilion, avec ses équipements exposés et ses visites interactives, ouvre dans la banlieue de Moline.

1998 Malgré la stagnation enregistrée à la fin de l'année dans le secteur, les ventes d'équipements agricoles battent un nouveau record. Les bénéfices nets de la société atteignent pour la première fois le milliard de dollars. La société fait l'acquisition de Cameco Industries, fabricant de récolteuses de canne à sucre. Le chantier de la nouvelle usine de tracteurs de Pune, en Inde, démarre.

1999 Même si elle a dû relever plusieurs défis financiers, 1999 est une année marquante pour John Deere. La société a non seulement réussi à enregistrer des bénéfices significatifs dans un contexte agricole difficile, mais les actions entreprises les années précédentes lui ont également permis de devenir une entreprise internationale ayant brillamment résisté à la conjoncture défavorable. La division Special Technologies Group est créée.

2000 Hans Becherer prend sa retraite et Robert W. Lane est élu PDG. Deere fait l'acquisition de Timberjack, leader mondial de l'équipement forestier. La nouvelle usine de tracteurs de Pune, Inde, est inaugurée. Des bureaux de crédit ouvrent en Argentine et au Brésil. Deere se voit accorder un permis bancaire au Luxembourg, ce qui permet à John Deere Credit de financer ses équipements dans toute l'Europe.

2001 Suite aux acquisitions de McGinnis Farms et de Century Rain Aid, John Deere Landscapes est créé.

2003 Grâce à un accord avec la chaîne de magasins Home Depot, des tondeuses autoportées sont vendues dans des canaux de grande distribution pour la première fois de l'histoire de la société. Les programmes signés John Deere destinés aux nombreux petits fournisseurs de Deere obtiennent le niveau de qualité suprême de la part du Département de la Défense américain. Dopée par les gains des divisions Commercial & Consumer Equipment (Équipement commercial et de consommation) et Construction & Forestry (Construction et forêt), la société double ses bénéfices en 2003. Les ventes d'équipements augmentent de 14 %.

2004 Bénéfices annuels record de 1,406 milliards de dollars, soit plus du double des bénéfices de 2003. Deere & Company annonce son projet de construire une nouvelle usine de tracteurs à Montenegro, Rio Grande do Sul, au Brésil. La mise en service complète de l'usine est prévue pour le deuxième semestre 2006.

2005 Deere & Company ouvre une succursale chargée de l'assemblage des équipements d'ensemencement à Orenburg, Russie, et met en place un réseau de concessionnaires. La société annonce en outre son intention de construire un nouveau centre d'assistance technique et informatique près de l'usine de fabrication de tracteurs de la co-entreprise John Deere de Pune, Inde. John Deere investit dans l'énergie éolienne dans les états américains ruraux et met en place une nouvelle division chargée de l'énergie éolienne gérée par John Deere Credit.

2006 La présence accrue de John Deere sur le marché mondial contribue à l'explosion des bénéfices, qui atteignent le niveau record de 1,69 milliard de dollars. Le Président du Conseil d'administration et PDG, Robert W. Lane est élu "PDG de l'année" par le magazine Industry Week. John Deere Landscapes devient le distributeur grossiste numéro un de matériel d'irrigation, de pépinières, d'éclairage et d'aménagement du paysage des États-Unis. L'usine John Deere de Tianjin, Chine, chargée de produire des transmissions, ouvre ses portes.

2007 Les actionnaires de Deere & Company approuvent un fractionnement d'actions deux pour un, augmentant le nombre d'actions ordinaires à 1 200 millions. Une nouvelle usine de fabrication de tracteurs est acquise à Ningbo, Chine. Deere & Company termine son acquisition de LESCO, Inc., un important fournisseur de produits d'entretien du gazon, du paysage, des terrains de golf et de lutte contre les parasites. John Deere est classé par le magazine Ethisphere dans la liste des 100 sociétés les plus éthiques du monde.

2008 Deere & Company s'associe sous forme de co-entreprise avec des fabricants japonais et indiens d'équipements de construction. Deere annonce son intention de construire un Centre de distribution, de formation et de pièces de rechange en Russie, un Centre d'innovation et de technologie européen en Allemagne et un bureau chargé du marketing à Kiev, en Ukraine. La branche John Deere Water s'agrandit avec l'acquisition des fabricants de produits d'irrigation T-Systems International et Plastro Irrigation Systems.

2009 Samuel R. Allen est nommé 9ème PDG de John Deere. Un nouveau modèle opérationnel mondial regroupe la technologie, l'expertise, l'expérience, les canaux de distribution et les investissements de la Worldwide Agricultural Equipment Division (Division mondiale des équipements agricoles) et de la Worldwide Commercial & Consumer Equipment Division (Division mondiale des équipements commerciaux et de consommation) en une seule et même structure appelée la Agriculture and Turf Division (Division agriculture et gazon). En Inde, la société s'associe à Ashok Leyland Limited sous forme de co-entreprise pour fabriquer des pelles rétro et des chargeurs à quatre roues motrices.

2010 John Deere accroît sa présence en Europe et dans les pays de la CEI par l’ouverture de nouvelles structures. L’ETIC, situé à Kaiserslautern (Allemagne) devient le pôle européen de recherche avancée et de développement des solutions d’accompagnement. A Domodedovo, au sud de Moscou (Russie), John Deere inaugure une usine d’assemblage de tracteurs de forte puissance, de moissonneuses-batteuses et de matériels TP et forestiers. Le nouveau site intègre également le Centre John Deere de Distribution des Pièces de Rechange pour l’Europe Centrale et l’Asie.

2011 Avec l’ouverture du nouveau Centre de préparation et d’expédition situé à Bruchsal en Allemagne, John Deere améliore sa capacité et son efficacité dans le domaine des pièces de rechange. Avec l’élargissement rapide de la gamme de produits John Deere, le Centre est ainsi à même d’assurer la livraison dans les meilleurs délais des commandes de pièces aux concessionnaires.

2012 John Deere célèbre son 175ème anniversaire. Différentes manifestations et des journées portes ouvertes ont lieu sur de nombreux sites John Deere pour commémorer la longue histoire et les succès de la société. L’année se termine sur un chiffre d’affaires record de 36,2 milliards de dollars et un bénéfice de 3,1 milliards.

2013 L’année est marquée par un lancement majeur de nouveaux produits au niveau de la Région 2 (Europe, CEI, Afrique du Nord, Proche & Moyen-Orient), qui a lieu à Berlin au cours de l’été. Deere & Company enregistre un nouveau record historique de 37,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires et de 3,5 milliards de dollars de résultat.